Paroles d’entrepreneurs

Une newsroom offre un espace d’expression aux décideurs et chefs d’entreprise, pour partager leur vision et leurs points de vue sur l’économie, la société, l’environnement et l’éthique. Découvrez ici les plus récents éditos de nos clients

Éric Lumbreras : « L’important, c’est la rose »

L’inoubliable et utopique chanson de Gilbert Bécaud célèbre l’espoir, cette belle disposition humaine donnant confiance dans la réalisation de l’avenir. Pourtant, l’année 2021 n’a apporté que peu de bonnes surprises dans l’évolution de la crise sanitaire ou de l’économie. Dans notre profession, elle aura même exacerbé des problèmes chroniques.

Pascal Stoppa : « 50 ans de PASCAL STOPPA SA, du microprocesseur à SpaceX, en passant par le métier de carreleur »

Notre entreprise fête en 2021 son demi-siècle d’existence. Et si son parcours est parsemé de rencontres passionnantes et de projets magnifiques, mais aussi des difficultés inhérentes à toute activité économique, ce qui me semble le plus marquant dans tout cela tient à l’évolution du monde durant ces 50 années passées.

Matthias Achermann : « L’expérience est-elle encore le commencement de la sagesse ? »

Comme le fait judicieusement remarquer le penseur Philippe Granarolo, les sociétés traditionnelles ont de tout temps respecté les anciens pour leurs connaissances accumulées tout au long d’une vie, alors que les sociétés industrialisées, où la technologie évolue sans cesse, donnent le pouvoir aux jeunes générations rendues maîtresses des outils digitaux.

Paul Ségur : “La cohésion et la bienveillance, remèdes efficaces contre les effets secondaires de la crise sanitaire”

Dans le monde de l’entreprise, la notion de performance est subordonnée à celles de l’organisation, de la ressource humaine, de la compétence. À cela s’ajoute la nécessité de maîtriser l’évolution constante des nouvelles logiques digitales, mais aussi l’agilité imposée par un espace concurrentiel de plus en plus chaotique.

Thierry Ungaro : « Managers, votre évolution provient de votre capacité d’étonnement »

Dans une société où les chiffres livrés par l’actualité mondiale ne trouvent plus de réelle signification, où le rythme des événements qui se succèdent interdit toute introspection et où nous sommes désormais dépendants d’une technologie ultra-facilitante, comment ressusciter l’indispensable part d’étonnement ayant fondé nos apprentissages d’enfance ?

Bertrand Duckert : « Chaque partie de l’organisation est un reflet du tout »

Tout comme pour l’organisme humain, la santé de l’entreprise ne peut s’envisager sans un équilibre général. Il est d’autant plus important de le comprendre dans cette période chaotique où de nombreux changements économiques et sociaux ont dû être engagés – souvent dans l’urgence – pour s’adapter aux mesures dictées par la pandémie.

Miguel Pedro : « 50 ans, et l’avenir devant soi »

En 1971, l’inauguration de la compagnie d’électricité Marc Baud coïncidait avec la naissance du microprocesseur. Une puce de 10 mm2 réussissait à offrir une puissance comparable à celle du premier ordinateur fabriqué par IBM en 1946, une machine monumentale qui occupait une pièce de 160 m3 et pesait 30 tonnes.

Me Alessandro Brenci : « Une ère commerciale nouvelle, assurément, mais encadrée par le droit, nécessairement »

Nul besoin de boule de cristal pour voir dans un avenir immédiat la mutation numérique de la plupart des activités professionnelles. Ce qui pourrait passer pour un acte supplémentaire dans la déshumanisation, est en fait un pas de plus vers de nouvelles règles imposées par les consommateurs eux-mêmes : éthique sociale, transparence, respect des données.

Thierry d’Autheville: « La patience est la clé de la délivrance »

Cette pensée de l’écrivain prix Nobel Naguib Mahfouz pourrait résumer une certaine façon d’appréhender la situation actuelle. Malgré les difficultés économiques et sociales engendrées par la crise sanitaire, l’humanité poursuit son aventure et devra s’armer de patience face au Covid-19.

Stéphane Aeschlimann : « La covid-19 n’arrête pas les punaises de lit »

Dans leurs biographies, les grands entrepreneurs situent souvent leurs plus belles victoires dans un contexte hostile, où ils étaient en position de faiblesse. Face à l’adversité, la créativité, l’agilité et la ténacité sont indéniablement les moteurs de la réussite.